le MSC LONDON fait escale à Fos

le MSC LONDON fait escale à Fos

Dans la nuit de dimanche à lundi, le MSC LONDON accostait chez Seayard Terminal, avec ses 16650 Evp. Ce porte conteneurs devient le plus gros jamais reçu à FOS, il laisse loin derrière la série des 14000 Evp.
Il est le deuxième du nom à Fos puisque, en novembre 2010, escalait le feu MSC London (1986) qui, avec ses 43270 t de port en lourd, s’efface devant les 186 650 tonnes de son successeur.
En juin 2013 le CMA CGM JULES VERNE (16020 Evp) était venu sur Marseille pour son inauguration, mais n’avait effectué aucune opération commerciale.
Le MSC London ne fait pas partie des navires affectés au service Dragon, il permet à MSC de réajuster ponctuellement sa capacité. Cette escale permet aussi de faire un test réel sur la capacité d’accueil et de traitement des terminaux Phocéen.

MSC-London-31jpg
Dans les années 80, c’était le français KORRIGAN qui, avec ses 289m et 32,20m de large pour 2800 Evp, tenait ce titre.Quelques années plus tard (1983) l’AMERICAN NEW YORK des US Lines, toujours aux dimensions Panamax passait à 4460 Evp. Puis il fallut attendre le milieu des années 90 pour voir à Fos les premiers Over Panamax. La course au gigantisme était engagée, ce fut le tour des 9200 Evp, puis la barre des 10 000 était franchie avec le MSC Beryl en novembre 2010, 14000 en février 2012 avec le MSC LA SPEZIA et enfin le MSC London en février 2015.

Pour pouvoir recevoir les plus gros navires existants, le GPMM devra approfondir les accès nautique. En effet, le tirant d’eau actuel ne permettant pas de les accueillir à pleine charge.
MSC détient depuis peu le titre de plus gros porte conteneurs, avec les MSC Oscar et Oliver qui affichent 19224 Evp, titre ravi au CSCL GLOBE, qui lui même ravissait le trophée à la série des triple E de Maersk.
Arrivé en milieu d’après midi, le London a dû attendre une accalmie du Mistral qui soufflait très fort avec des rafales atteignant plus de 120km/h.
La prise au vent d’un navire de 400 mètres de long et sa hauteur sur l’eau (on est en fin de rotation du service Dragon, donc presque vide) rendent la manœuvre d’évitement beaucoup trop périlleuse.
Finalement c’est de nuit, vers 00h30, que le London termine sa manœuvre d’accostage, aidé pour cela par les Marseillais 6 sur l’avant et VB Camargue sur l’arrière. Malgré que le vent soit bien tombé, ça pousse encore un peu et il fait un froid “Sibérien”.
Lundi 9 janvier à 8h30, une cérémonie de remise de plaque s’est tenue à la passerelle du London, en présence de Mme Christine Cabau Voerhel ( directrice générale du GPMM), de Mr Jacques Barra ( directeur de MSC Marseille), ainsi que le Cdt du port Amaury de Maupéou. Étaient également présent le PDG de Seayard (Claus Ellemann Jensen ), tous les acteurs de la chaîne logistique ainsi que les représentants  du Syndicat Général CGT Dockers.

Bureau-2
L’escale du MSC LONDON était de 1508 mvts, ce qui l’a fait repartir ce mardi 10 février à 3h00 du matin.
Avec cette escale, Fos joue désormais dans la cour des grands.

article et photos: Emmanuel Bonici

 

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

Fédération Nationale des Ports et Docks

Fédération Nationale des Ports et Docks

Actu Internationale

Actu Internationale

syndiquez-vous

syndiquez-vous
Pas encore inscrit à la newsletter ? Pour recevoir toutes les infos du CIEInscrisption
+ +