Le Journal de la Marine Marchande : carton plein pour Sea Invest

Le Journal de la Marine Marchande : carton plein pour Sea Invest

Dans la filière bois, les perspectives sont prometteuses pour le groupe Sea-Invest, présent dans les bassins Ouest du port de Marseille-Fos. Carfos bénéficie de la conversion à la biomasse de la centrale thermique E.ON de Gardanne, et Sea Invest Caronte teste depuis avril un nouveau trafic de rondins de bois pour l’usine papetière Fibre Excellence de Tarascon.

Le 24 avril, un navire conventionnel transportant 5 000 t de rondins de bois s‘est amarré au terminal privé de Caronte. Cette escale marque le grand retour des bois destinés à l’industrie papetière, un courant de trafic disparu depuis une dizaine d’années à Marseille-Fos. Le 14 mai, un second navire, le Bothnadiep, en provenance du port espagnol de Huelva, a touché Caronte pour décharger 4 000 t de bois. Issus des forêts de Galice, les bois, de 2,5 m de long pour un diamètre de 30 cm, sont conditionnés en fardeaux tenus par des feuillards métalliques de cerclage.

« L’originalité de l’opération réside dans le transbordement sur une barge d’ACN au moyen de nos deux grues de quai. Il n’y a pas de passage à terre. L’intégralité de la cargaison repart sur le Rhône et rejoint Tarascon après six à sept heures de navigation. Nous testons la manutention », explique Mathieu Corriez, président de Sea-Invest Caronte.

Si ces escales test s’avèrent concluantes du point de vue économique, les trafics pourraient bien être pérennisés à Caronte. « Nous n’avons pas d’idée précise du volume annuel, mais les besoins de Fibre Excellence sont importants », avance Mathieu Corriez qui se dit ravi de cette diversification. Pour alimenter son usine de Tarascon, Fibre Excellence utilise l’ensemble des modes de transport (route, fer et fleuve).

Carfos, société sœur de Sea-Invest Caronte, attend de son côté le démarrage d’un nouveau trafic de plaquettes de bois importé d’Amérique latine (Venezuela, Colombie). Ce bois alimentera la centrale thermique de Gardanne composée désormais de deux unités, une fonctionnant avec du charbon, l’autre étant en cours de conversion à la biomasse avec une consommation annuelle de 855 000 t. « Ce contrat représente 300 000 t par an de bois au cours des quatre premières années. Il devrait décroître progressivement au bénéfice d’approvisionnements régionaux », explique Xavier Hauterat, p.-d.g. de Carfos qui prévoit d’investir dans l’achat d’une grue de 50 t.

 

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

Fédération Nationale des Ports et Docks

Fédération Nationale des Ports et Docks

Actu Internationale

Actu Internationale

syndiquez-vous

syndiquez-vous
Pas encore inscrit à la newsletter ? Pour recevoir toutes les infos du CIEInscrisption
+ +